Le don de selles ou la transplantation fécale, une thérapie à l'orée

06.11.2013
Share article

La transplantation fécale (TF) est une nouvelle arme thérapeutique qui se révèle être plus efficace que les antibiotiques dans le traitement de l’infection à Clostridium difficile (CDI). A priori répugnante et très insolite, la pratique existe depuis les années 1950, mais de façon sporadique.

Le champ d’application d’une telle thérapeutique est de lutter contre les dysbioses intestinales occasionnées par une perturbation de la flore de veillon. La plus redoutable de ces affections intestinales reste sans conteste la colite pseudomembraneuse due à une prolifération opportuniste de Clostridium difficile.

Aux États-Unis comme en Europe, l’infection à Clostridium difficile est la principale cause de diarrhées nosocomiales. Elle survient en général au détours d’une antibiothérapie au long court ou à large spectre ou au cours d’un traitement anti-acide, avec surtout les inhibiteurs de la pompe à protons, qui perturbent la flore commensale intestinale. Entre 2000 et 2002, environ 2.3 milliards de dollars ont été dépensés par la santé publique américaine pour la prise en charge de ces cas, contre 3 milliards d’euros par an pour l'Europe.

De nos jours l’inquiétude va grandissante au regard de l’émergence des souches hypervirulentes et multirésistantes (comme Clostridium difficile PCR Ribotype 027 apparue en automne 2007 en Europe) accroissant la contagiosité, la morbidité et la mortalité inhérente à la colite pseudomembraneuse.

Devant cet autre problème de santé publique, des chercheurs se sont investis ces dernières années à explorer la piste de la transplantation fécale comme alternative à l’antibiothérapie de la colite pseudomembraneuse.

Le seul bémol reste l’acceptabilité de cette thérapie par les patients. De toutes les transplantations d’organes et de tissus, cela a toujours prévalu aux premières heures.

Heureusement la répugnance d’une telle thérapie vient d’être quasiment levée par la mise au point d’une forme pharmaceutique plus acceptable par Louie et coll. du Laboratoire de Calgary. Il s’agit d’une gélule faite de trois couches de gélatine et contenant des extraits de microbiote fécale de donneurs. Dans leurs études Louie et coll. ont obtenu un taux d’efficacité absolue de 27/27 patients ayant pris les gélules préparées à partir de selles provenant de leurs parents. Le coût de la TF est jugée très faible comparativement à l’antibiothérapie.

Voilà un rêve de chercheur, tout à fait insolite au départ, et qui est en passe de devenir une référence thérapeutique. La transplantation fécale est d’ores et déjà annoncée non seulement dans le traitement de la colite pseudomembraneuse où les résultats sont évidents, mais aussi dans la colite ulcéreuse et  le syndrome du côlon irritable.

Dr KONATE Boureima

Pharmacien

Références bibliographiques :

(1) Thomas J. Borody & Alexander Khoruts. Fecal microbiota transplantation and emerging application. Nature Reviews Gastroenterology and Hepatology 9, 88-96 (February 2012)  

(2) Karadsheh Z et coll. : Fecal transplantation for the treatment of recurrent Clostridium difficile infection. N Am J Med Sci., 2013; 5: 339-343. 

(3) Rohlke F, Surawicz CMStollman N. Fecal flora reconstitution for recurrent Clostridium difficile infection: results and methodology. J Clin Gastroenterol. 2010 Sep;44(8):567-70.

Copyright de l'image : wikipedia.org

La dernière fois mis à jour le 30.09.2014.

15 note(s) (4.47 ø)
7407 Consultations
Pharmaceutique
La longitud máxima de un comentario es 1000 caracteres.
Le nombre maximum de caractères pour un pseudonyme est 30.
Veuillez remplir les champs suivants.
Please insert a valid comment!
invité
Bonjour. Je souffre de colon irritable suite à une grosse prise d'Amoxicilline pour éradiquer l'hélicobactère. pylori. Cinq à six envies d'aller aux toilettes après le petit déjeuné, et pareil pour le déjeuné. C'est l’enfer, je n'ose plus voyager. Depuis plus d'un an j’entends parler de cette transplantation. Moi j'aimerais savoir où on doit s'adresser. Quand l'en parle à mon toubib, il me voit avec tes yeux tout ronds. Merci et courage.
#6 Il y a 3 jours de invité
  0
bonsoir , infectée suite à une antibiothérapie pour une angine en 2007, j'ai depuis plusieurs selles par jours, jamais moulées, des envies présentes, j'ai même fait une fistule en 2010, suite à toute ces diarrhées…..je suppose, depuis intestin irritable, bp d'acidité gastrique et à la moindre prise antibiotique, le clostridium revient puisqu'il est la présent sans les toxines…… je suis très intéressée par cette méthode….mais où se pratique t'elle ?? merci
#5 à 27.09.2014 de invité (invité)
  0
invité
J'ai été infectée par le Clostridium difficile à l'occasion d'une simple opération de la hanche. J'avais 85 ans et 1 chance sur 3 de survivre. Malgré une première guérison au bot de 10 semaines d'hospitalisation, j'ai eu 3 rechutes et semblais condamner aux antibiotiques à perpétuité quand on m'a fait une premère transplantation. Rechute au bout de 4 mois. J'ai eu une transplantation il y a maintenant plus de 10 mois. C'est une intervention ni plus pénible ni plus coûteuse qu'une colonoscopie. On comprendra que l'industrie pharmaceutique ait tout fait pour en freiner la généralisation. Je suis aujourd'hui "guérie" et surtout sachant qu'une rechute n'entraînerait pas les traitements dont ls effets secondaires sont alheureusement sans remède.
#4 à 01.09.2014 de invité
  0
merci pour cette article.
#3 à 20.06.2014 de invité (invité)
  0
bonjour je voudrais savoir on est ce que l on pratique cette méthode?
#2 à 28.03.2014 de invité (invité)
  0
invité
La greffe fécale pourrais-t-il un jour être efficace pour d'autre maladies comme la choléra ou les infections par des amibes?
#1 à 28.03.2014 de invité
  0
Click here and become a medical blogger!
L'article est paru le 04 août 2016 dans la revue PLOS Pathogens, et avec comme premier auteur, Hien Domonbabele, un plus...
L'adoption de ce programme de gatuité des soins, vise à réduire la mortalité maternelle et infantile au Burkina plus...
La flambée urbaine de la fièvre jaune en Angola et en République Démocratique du Congo ( RDC) est grave et plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Langue:
Suivre DocCheck: