De la merde, ce médicament

28.06.2017

[...] 90% de résultats favorables dans des récidives d’infections intestinales dues au redoutable Clostridium difficile. La terreur des infectiologues. [...]

m_1498658986.jpg      De la merde, ce médicament

  Il y a un demi siècle, je fus outré de voir soigner des nombrils de nouveaux nés ou de multiples plaies infectées par des emplâtres à base d’argile et... de bouse de vache. Et pas le moindre cas d’infection ou de septicémie chez ces malades africains.

    LE MONDE SCIENCE ET TECHNO du 26 juin 2017 fait état de 90% de résultats favorables dans des récidives d’infections intestinales dues au redoutable Clostridium difficile. La terreur des infectiologues. Comment ? Par la transplantation de microbiote fécal (TMF).

    Nom savant pour dire que le médicament est tout simplement la merde d’un sujet normal déposée dans l’intestin du malade.

      Il est vrai qu’avec 100 000 milliards de micro-organismes, notre microbiote intestinal n’a probablement pas fini de nous surprendre. Dr F-M Michaut ,

CO d’Exmed 28-29 juin 2017 www.exmed.org

 

La dernière fois mis à jour le 29.06.2017.

1 note(s) (4 ø)
209 Consultations
Users must be logged in to comment Connexion
Ne vous trompez pas avec ce titre... malodorant ! Rien de scatologique. Juste de l'admiration pour les esprits inventifs traditionnels et contemporains qui osent sortir des dogmes du moment.
#1 à 29.06.2017 de docteur en médecine François-Marie Michaut (Médecin)
  0
Click here and become a medical blogger!
     Connectibilité problématique   Le Particulier n° 1136 fait ses choux gras des innovations numériques plus...
Fric-frac carabiné 
Précisions pour nos lecteurs lointains francophiles. Un fric-frac, en argot désuet, est un plus...
Lettre d'Expression médicale  LEM n° 1030 
http://www.exmed.org/archives17/circu1030.html     28 août 2017 plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Copyright © 2018 DocCheck Medical Services GmbH
Langue:
Suivre DocCheck: