La chute

23.05.2016
Share article

Il aurait continué à faire de longues promenades. Il aurait pris soin de son jardin. Il aurait peut-être conduit, pas bien loin, juste pour aller acheter son pain et son journal. Au lieu de cela, il va devoir lutter pendant de longues semaines pour ne pas flancher, pour ne pas laisser son grand âge prendre le dessus. Tout cela à cause d'une maudite chute.

C'est l'histoire d'une chute ordinaire à domicile. Un monsieur de plus de quatre-vingt-dix ans en bonne forme physique. On lui donne facilement dix ans de moins. Il est dynamique, a beaucoup d'humour et "toute sa tête" comme on dit.

Ce matin-là, son dynamisme a eu raison de sa santé : malgré son âge, il est monté à l'échelle et la chute est arrivée. Oh, pas une chute impressionnante, quelques barreaux d'échelle mais à cet âge c'est comme tomber d'un immeuble. Bilan : épaule et bras fracturés, côtes cassées. Vous me direz, ça aurait pu être pire. Certes, mais un petit grain de sable peut à lui seul dérégler toute la machine. Le monsieur est allé aux urgences, amené par les pompiers et est revenu quelques heures après avec une attelle et une prescription d'aide à la toilette.

Heureusement, monsieur n'est pas seul. Il a une amie qui partage partiellement sa vie. Chacun a gardé son logement mais ils se voient régulièrement. Madame est venue s'installer chez lui depuis la chute, l'aide pour les gestes du quotidien, lui coupe sa viande parce que même cela, il ne peut le faire.

Ce qui le dérange le plus, ce n'est pas de devoir dépendre des autres, c'est surtout de prendre conscience avec cette chute de son âge avancé, de ses os fragilisés, de ses gestes mal assurés. "J'ai vieilli", c'est ce qu'il dit. Va-t-il se remettre de tout cela? Pas sûr.

Tout cela à cause de cette foutue échelle et de son âge. Heureusement, sa compagne veille. Sans elle, il n'aurait pu rester chez lui. Il aurait été hospitalisé puis placé en rééducation puis peut être en maison de retraite et puis après? Il n'aurait sans doute pas supporté de laisser sa maison, d'abandonner ses habitudes. Il se serait laissé aller, cela va très vite à cet âge. Pour le moment, il tient le coup. Il est très diminué mais il résiste pour sa compagne, pour sa fille aussi à qui il veut montrer qu'il est encore solide.

Tout aurait été plus simple sans cette foutue échelle. Il serait parti pour les fêtes de Noël. Il aurait continué à faire de longues promenades. Il aurait pris soin de son jardin. Il aurait peut-être conduit, pas bien loin, juste pour aller acheter son pain et son journal. Au lieu de cela, il va devoir lutter pendant de longues semaines pour ne pas flancher, pour ne pas laisser son grand âge prendre le dessus. Tout cela à cause d'une maudite chute.

article publié sur lapetiteinfirmieredanslaprairie.com

Copyright de l'image: Eugene Peretz, flickr, CC BY-SA

La dernière fois mis à jour le 28.06.2016.

5 note(s) (4.4 ø)
682 Consultations
Études, Médecine
La longitud máxima de un comentario es 1000 caracteres.
Le nombre maximum de caractères pour un pseudonyme est 30.
Veuillez remplir les champs suivants.
Please insert a valid comment!
Hélas, il y a un temps pour tout.....Nous avons, mon épouse et moi abandonné à contre cœur la pratique, sage, du vélo suite à une chute commune dont nous sommes sortis seulement avec quelques ecchymoses, elle à l'épaule, moi à la hanche gauche. Qu'aurions nous fait chacun avec une fracture handicapante.... 83 et 81 ans demandent des précautions élémentaires (ce qui ne signifie pas qu'il faut démissionner) et surtout ne pas dépasser ses compétences ! Encore faut il les connaître et surtout les admettre.
#1 à 01.07.2016 de Docteur en Médecine Jacques LEGER (Médecin)
  0
Click here and become a medical blogger!
-« Oui, bonjour la petite infirmière, c’est madame Bip. Je voulais savoir si vous alliez venir car il est tard et plus...
Je travaillais en clinique et j’en avais marre d’être un pion dans l’immensité hospitalière. Je décidais plus...
Cela en deviendrait flippant, comme si un esprit malfaisant s’était emparé de notre journée. Comment un samedi plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Langue:
Suivre DocCheck: