Quand la porte se ferme

03.02.2016

La porte s'ouvre, on rentre chez les gens. Rentrer chez eux, c'est rentrer dans leur vie. Puis la porte se referme. Qu'est ce qu'on doit faire, là, debout sur le trottoir, avec toutes ces tranches de vie en bandoulière ?

On rentre dans la vie de ce vieil homme allongé sur son lit. Sa peau décharnée, ses grands yeux fatigués, son teint livide vous sautent au visage. On s'approche de lui pour brancher son alimentation parentérale. Il vous dit deux mots dans un souffle : "j'ai mal". On essait comme on peut de le soulager, de soulager aussi sa famille qui souffre, elle aussi à côté, en silence, impuissante face à la maladie.

On rentre dans la vie de cet enfant handicapé après une méningite. Tout a l'air normal au premier contact mais on voit très vite que quelque chose cloche, qu'il n'est pas comme les autres. On écoute sans broncher l'histoire que racontent les parents, la maladie, l'hospitalisation, la réanimation, la mort qui rôde, les séquelles.

On rentre dans la vie de cette grand-mère qui vit seule dans sa grande maison bien trop grande pour elle. Ses enfants ne viennent presque jamais la voir, pas le temps, trop occupés, le boulot, la famille à gérer, alors la mamie peut attendre.

Puis la porte se referme. Qu'est ce qu'on doit faire là, debout sur le trottoir, avec toutes ces tranches de vie en bandoulière ?

Comment rentrer le soir chez soi, préparer le repas, sourire, embrasser ses enfants, parler avec son mari comme si de rien été ?

Alors, on met tout cela dans un coin de sa tête. c'est comme une petite boîte à secrets où l'on enferme les choses qui font mal. Elles ne disparaissent pas, elles sont là, présentes en nous. Elles nous servent à avancer, à comprendre que la vie est courte, à aider comme on peut tous ces gens, même une toute petite aide, un regard, une oreille attentive, un sourire, une main posée sur une épaule, une présence.

article original sur : lapetiteinfirmieredanslaprairie.com

Copyright de l'image: jplenio/pixabay/CC0

La dernière fois mis à jour le 06.02.2018.

4 note(s) (4.75 ø)
568 Consultations
Études, Médecine
Users must be logged in to comment Connexion
Des gens pétris de tant de compassion et d'amour et d'autres de tant de haine et de méchanceté, les uns rassurent les autres inquiétent
#2 à 06.02.2018 de Michel Petitjean (Collaborateur d'industrie)
  0
Superbe texte qu’il ne faut pas lire «  comme si de rien été » aïe !
#1 à 06.02.2018 de pharmacien michel pannet (Pharmacien)
  0
Click here and become a medical blogger!
Certaines sont de grandes rivières ; d'autres de minuscules ruisseaux. Certaines sont droites comme des "i" plus...
« Je n’arrive à rien, j’ai trop mal… » Elle répète cette phrase inlassablement. Depuis qu’elle est plus...
Je frappe et franchis le seuil. Je prends mon courage à deux mains et lance un bonjour enjoué. La dame est plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Copyright © 2018 DocCheck Medical Services GmbH
Langue:
Suivre DocCheck: