Cancer du col de l'utérus : un vaccin nonavalent à la rescousse !

29.12.2015
Share article

Les vaccins anti-HPV mis sur le marché jusque-là protègent contre 4 types de Papilloma Virus Humain (HPV) oncogènes : le vaccin bivalent contre les HPV 16, 18; et le vaccin quadrivalent contre les HPV 16,18, 11, 6. Sur le plan épidémiologique, 70% des cancers du col utérin sont justiciables de ces 4 types d'HPV 18,16, 11, 6. Un vaccin de valence supérieure ne serait donc pas de trop ! Quel prix ?

Quand on sait que le Papilloma Virus Humain (HPV) est l'agent oncogène en sus du cancer du col de l'utérus, des cancers de l'oropharynx, de l'anus, du pénis et de la peau; il semble neccessaire de developper des vaccins multivalents tendant vers une protection absolue contre ces cancers toujours redoutables. Et, le cancer du col utérin est à l'échelle mondiale, le deuxième cancer chez la femme. Dans certaines contrée, il est le premier type de cancer féminin. La diversité génétique du Papilloma Virus Humain implique le developpement de vaccins multivalents.

Où en est-on avec le Vaccin anti-HPV 9 valences ?

Le vaccin –candidat anti-HPV 9 valences inclus les 4 souches du vaccin tétravalent ( 18, 16, 11, 6) et 5 souches additionnelles (31, 33, 45, 52, 58).  Les résultats d’une étude internationale de phase IIb-III , randomisée, en double aveugle, a rendu des résultats très prometteurs. La publication est parue dans le New England Journal of Medicine (NJEM) en Février 2015. Les essais cliniques visaient à évaluer l’efficacité vaccinale et l’immunogénicité du vaccin anti-HPV nonavalent (9vHPV).

Au total,  14 215 femmes âgées de 16 à 26 ans ont été enrôlées dans ces essais cliniques. Les volontaires ont reçu trois injections intramusculaire à J1 (premier jour), M2 (à 2 mois)  et M6 (à 6 mois) soit le vaccin nonavalent (9vHPV) , soit le vaccin quadrivalent (qHPV).

La réponse anticorps a été évaluée sur le sérum des participantes.  Des échantillons de tissu labial, vulvaire, périnéal, périnée, endocervical et exocervical ont été prélevés pour des tests de détection d’ADN d’HPV et de cytologie en phase liquide.  Aussi, des études histologiques ont été effectuées sur des prélèvements obtenus par biopsies ou par conisation pour le HPV.

9vHPV efficace à 96.7%  !

Le taux de lésion haut grade ( cancer) cervicale, vulvaire, ou vaginale due aux types de HPV ( c’est-à-dire les types inclus dans le vaccin 9vHPV ou pas ) , en intention de traiter ( c’est-à-dire les participantes soient infectées et/ou malades ou pas), était de 14 pour 1000 femmes-années dans les deux bras indépendamment du type de HPV.

Dans la population per protocole, le taux de lésion de haute grade (cancéreuse) cervicale, vulvaire, ou vaginale due aux HPV 31, 33, 45, 52 et 58 était de 0.1 pour 1000 femmes-années dans le groupe 9vHPV et 1.6 pour 1000 femmes-années dans le groupe QHPV ; soit une efficacité du vaccin 9vHPV évaluée à 96.7% avec un intervalle de confiance à 95%]80.9 – 99.8]

Le taux des anticorps aux HPV 18 16 11 6  générée par le vaccin 9VhHPV n’est pas inférieur à ceux induits par le vaccin QHPV.

Les effets indésirables aux points d’injections sont plus fréquents  dans le groupe 9vHPV que dans le groupe QHPV.

De l’analyse de ces données, le vaccin 9 valences  anti-HPV protège contre l’infection et les lésions liées aux HPV-31 33 45 52 et 58 dans une population à risque et permet de générer des anticorps anti-HPV-18 16 11 et 6  à des taux non inférieurs au vaccin QHPV. Sachant que les divers types de HPV sont oncogènes, il est évident que le vaccin nonavalent ne protègera que contre les infections et les lésions dues aux types antigènes y inclus.

Dr KONATE Boureima, PharmD

                                                                                                                             

Source : E.A. Joura, A.R. Giuliano, O.-E. Iversen, C. Bouchard et al. A 9-Valent HPV Vaccine against Infection and Intraepithelial Neoplasia in Women. n engl j med 372;8 nejm.org February 

La dernière fois mis à jour le 08.01.2016.

9 note(s) (4.89 ø)
807 Consultations
La longitud máxima de un comentario es 1000 caracteres.
Le nombre maximum de caractères pour un pseudonyme est 30.
Veuillez remplir les champs suivants.
Please insert a valid comment!
Click here and become a medical blogger!
L'article est paru le 04 août 2016 dans la revue PLOS Pathogens, et avec comme premier auteur, Hien Domonbabele, un plus...
L'adoption de ce programme de gatuité des soins, vise à réduire la mortalité maternelle et infantile au Burkina plus...
La flambée urbaine de la fièvre jaune en Angola et en République Démocratique du Congo ( RDC) est grave et plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Langue:
Suivre DocCheck: