VIH : un vaccin en piste

18.09.2015
Share article

La recherche et développement de vaccin contre le Virus de l'Immunodéficience Humaine (VIH) multiplie sans cesse les candidats, mais jusque là rien de probant. La nécessité d'un vaccin anti-vih est cruciale d'autant que la prévalence du VIH reste encore élevée dans certains pays africains (2 à 27%) , des groupes à risque s'accroissent (homosexualité ), la résistance aux AntiRetroViraux augmente...

Une petite entreprise française,  sophia antropolis, annonce avoir mis au point un vaccin  prometteur  contre  le VIH. Les données des essais cliniques de phase IIa sont encourageants.

Principe vaccinal

Il s'agit à priori d'un vaccin therapeutique et préventif dont l'agent vaccinal est une protéine Tat différente (biosynthétique) similaire à la protéine Tat Oyi (découverte chez une patiente gabonnaise ). On le sait, la protéine Tat (transactivator of transcription ) ou p14, est une protéine du VIH impliquée activement dans la réplication virale. La Tat, son co-facteur ( p-FET) et sont ligand génique ( TAT) impliqués dans des voies essentielles de réplication et d'induction de leurre immunitaire, sont déjà identifiés comme de potentiels cibles d'agents pharmacologiques interessants à mettre au point. La découverte de la tat Oyi, capable d'induire la production d'anticorps anti-tat a donné sans doute une piste et un espoir pour la mise au point d'un vaccin therapeutique et/ou vaccinal. L'agent vaccinal object de cette nouvelle scientifique, la tat différente, a pu induire la production d'immunoglobulines anti-tat.

Protocole vaccinal

Tois (03) injections successives espacées d'un mois ont été faîtes sur des patients seropositifs. Les résultats sont comparables à une tritherapie efficace de l'avis de Corrine Teger, Présidente de BioSantech. atients seropositifs, et les résultats  sont comparables à une tritherapie reussie. 

Une phase IIb à pratiquer  sur environ 80 seropositifs est attendue afin d'apporter plus de preuve ( titre des tat, et des anticorps anti-tat) d'efficacité clinique à ce nouveau vaccin-candidat.

L'espoir Corinne Teger pense que son vaccin pourrait être disponible dans 18 mois s'il n'y a pas trop de lourdeur administrative et que le financement escompté suive.

 

Dr Konaté Boureima

Pharmacien

Copyright de l'image: NIAID/flickr/ CC BY

La dernière fois mis à jour le 22.09.2015.

1 note(s) (5 ø)
611 Consultations
La longitud máxima de un comentario es 1000 caracteres.
Le nombre maximum de caractères pour un pseudonyme est 30.
Veuillez remplir les champs suivants.
Please insert a valid comment!
Click here and become a medical blogger!
L'article est paru le 04 août 2016 dans la revue PLOS Pathogens, et avec comme premier auteur, Hien Domonbabele, un plus...
L'adoption de ce programme de gatuité des soins, vise à réduire la mortalité maternelle et infantile au Burkina plus...
La flambée urbaine de la fièvre jaune en Angola et en République Démocratique du Congo ( RDC) est grave et plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Langue:
Suivre DocCheck: