Le Burkina Faso réussit l'éradication de la poliomyélite

19.08.2015
Share article

Depuis le 25 septembre 2009, aucun cas de poliomyélite à virus sauvage n'a été enregistré dans les formations sanitaires du Burkina Faso. C'est qu'à de même constaté le Commission Régionale de Certification pour l'Afrique (CRCA) de la poliomyélite.

C'est pourquoi, la CRCA en sa session du 1er au 04 juin 2015 à Abidjan a certifié le Burkina Faso exempte du poliovirus sauvage

Ce grand succès de santé publique acquis par le Pays des Hommes Intègres, et salué par la CRCA, est le fruit d'une longue et assidue lutte. En effet, le Programme Elargi de Vaccination (PEV) lancé en 1975, et boosté en 1984 par la Vaccination Commando, l'engagement des pouvoirs publics et le devouement des professionnels dans tous les recoins du pays a été le secret de cet heureux aboutissement. La lutte bien méne a été si longue parce que des pays de la sous-région ouest africaine n'avaient pas encore mis en place une stratégie d'immunisation anti-polio aussi efficace. Et les mouvements de populations (libre circulation des personnes, réfugiés de guerres) inter-pays maintenaient la circulation du poliovirus sauvage au Burkina Faso.

Aujourd'hui, l'Afrique est en passe de se débarrasser de la poliomyélite, car depuis le 14 août 2014, l'OMS affirme n'avoir enregistré aucun cas de poliovirus sauvage dans les états africains. Mais, le Nigéria reste la poche de résurgeance du poliovirus sauvage. Ce grand pays du fanatisme réligieux (ayant conduit des populations de certaines régions du pays à renoncer à la vaccination) à la gouvernance territoriale toujours partielle (des territoires du Nord entièrement sous-contrôle du groupe terroriste Boko Haram) pourrait caché des cas de poliovirus sauvage. Aussi, la surveillance épidémiologique du poliovirus reste entière dans les zones frontalières Kenya-Somalie où les mouvements migratoires inhérents à la terreur du groupe terrotoriste Al Shabab rend toute étude épidémiologique partielle ou impossible.

Dans le monde, seuls le Pakistan et l'Afganistan continuent d'enregistrer des cas de poliomyélite à poliovirus sauvage. Hors depuis 1988, le Maroc n'a plus enregistrer de cas poliovirus sauvage. 

L'éradication de la poliomyélite au Burkina Faso est une victoire de plus pour ce pays au système sanitaire bien que mal-en-point reste exemplaire  comparativement à des pays de la sous-région ouest africaine. Après l'éradication de la  poliomyélite, la dracunculose (ver de guinée), le tétanos maternel et néonatal, la variole, ce sera certainement le tour de la rougeole. 

La lutte contre les infections à potentiel épidémique comme la polimyélite engage de beaucoup la stabilité des pays, des sous-régions et des continents voire le monde entier. Car on ne peut espérer un programme national quelconque sans stabilité national. 

A l'heure de la mutation de la planète Terre en un gros village où les frontières interpays et intercontinentales ne sont que de l'imaginaire, une santé internationale se devra de se construire. Celle-ci n'est à espérer du moins pour les grandes pandémies que si la paix et la gouvernance territoriale règne dans toutes les contrées du monde.

Et la solidarité internationale, vraie, débarrassée de tout calcul géopolitique pour la recherche de la paix et l'aide internationale aux pays à ressources limitées et compatible avec la souveraineté des états constituent la pierre angulaire d'une santé internationale mieux contrôlable. 

Dr KONATE Boureima

Pharmacien

Copyright de l'image: Fuse/thinkstock

La dernière fois mis à jour le 20.08.2015.

38 note(s) (4.89 ø)
786 Consultations
La longitud máxima de un comentario es 1000 caracteres.
Le nombre maximum de caractères pour un pseudonyme est 30.
Veuillez remplir les champs suivants.
Please insert a valid comment!
Click here and become a medical blogger!
L’exploitation optimale de cette plante médicinale et alimentaire, qualifiée « d’Or vert », pourrait plus...
L'article est paru le 04 août 2016 dans la revue PLOS Pathogens, et avec comme premier auteur, Hien Domonbabele, un plus...
L'adoption de ce programme de gatuité des soins, vise à réduire la mortalité maternelle et infantile au Burkina plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Langue:
Suivre DocCheck: