L'efficacité et l’innocuité des médicaments dépendent aussi du sexe

04.05.2015
Share article

Si des variantes de doses et d'effets indésirables sont connues pour certains médicaments en fonction de l'âge des patients, très peu d'optimisation des doses existent selon le sexe, notamment pour le sexe féminin. Les profils d’efficacité et d'innocuité d'un médicament sont-ils identiques pour l'homme que pour la femme ? Sur cette question, les chercheurs en santé commencent à se réveiller.

Avant la commercialisation d'un médicament; de longues, fastidieuses et couteuses études précliniques ( chez l'animal ) et cliniques ( chez l'homme ) ont été réalisées et validées à travers le monde. 

Dans l'évaluation de l'efficacité et de l'innocuité de ces médicaments-candidats, les chercheurs ont toujours prévilégié d'utiliser des animaux et des hommes de sexe masculin, sauf s'il s'agit de problème féminin comme la contraception, la ménopause ou les cancers féminins. En dépit des différences physiologiques et psychologiques entre l'homme et la femme, les chercheurs en santé ont toujours systématiquement extrapoler aux femmes les résulats des études cliniques obtenus sur l'homme. 

De nos jours, des études donnent raison de rechercher des doses et des indications spécifiques aux femmes. Voici quelques discordances en terme d'efficacité et d'innocuité entre l'homme et la femme. 

Ces données issues d'études sérieuses montrent qu'il convient de changer d'approches en matière d'évaluation des médicaments. Ainsi un médicament admissible chez l'homme et la chez femme, pourrait avoir une indication et une posologie différente selon le sexe. Une dose normale chez l'homme peut être une surdose chez la femme, et par conséquent, cette dernière sera exposée à plus d'effets secondaires et  à un surcoût (inutile) de santé.

L'introduction de bras féminin et de bras masculin dans les essais cliniques apporte toujours de la complexité et des coûts, mais assortie d'un bon usage des médicaments. 

 

Dr KONATE Boureima

Pharmacien

Copyright de l'image: wildpixel/thinkstock

La dernière fois mis à jour le 05.05.2015.

4 note(s) (4.75 ø)
1179 Consultations
La longitud máxima de un comentario es 1000 caracteres.
Le nombre maximum de caractères pour un pseudonyme est 30.
Veuillez remplir les champs suivants.
Please insert a valid comment!
Click here and become a medical blogger!
L'article est paru le 04 août 2016 dans la revue PLOS Pathogens, et avec comme premier auteur, Hien Domonbabele, un plus...
L'adoption de ce programme de gatuité des soins, vise à réduire la mortalité maternelle et infantile au Burkina plus...
La flambée urbaine de la fièvre jaune en Angola et en République Démocratique du Congo ( RDC) est grave et plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Langue:
Suivre DocCheck: