Les Vaccins méningocociques ACWY: le rappel devra passer de 3 à 2ans

22.07.2014
Share article

En Mai 2014, l’Agence Fédérale du Médicament et des Produits de Santé (AFMPS) a été informé de nouvelles données cliniques concernant la persistance des anticorps après l'immunisation par un vaccin anti-méningocoque tétravalent A, C, W135, Y. Ces résultats d’études montrent un déclin des titres en anticorps 1 à 2 ans après l'immunisation par ce vaccin.

En effet parmi les personnes âgées de 11 à 55 ans qui avaient été vaccinées 2 ans auparavant avec ce vaccin ACWY, l’immunité vis-à-vis des sérogroupes W-135 et Y persiste respectivement chez 24,0% et 44,0% d’entre eux, la persistance d’anticorps étant définie par un titre en anticorps sériques bactéricides ≥ 1/8 lorsqu’est utilisé le complément de lapin (rSBA).

Par conséquent, conformément aux recommandations locales, une vaccination de rappel 2 ans après une précédente immunisation peut être appropriée chez les personnes qui demeurent à haut risque d’exposition à Neisseria meningitidis.

Les vaccins ACWY actuels sont de nature polyosidique conjugués et  indiqués dans l’immunisation active des enfants de plus de 2 ans, des adolescents et des adultes, contre la méningite cérébrospinale invasive due aux méningocoques des sérogroupes A, C, W-135 et Y. Pour les enfants de moins de 1 ans , compte tenu de leur faible réponse immunitaire, des schémas adaptés avec une autre spécialité existe . A noter que les vaccins antiméningocociques polyosides non conjugués ont été rétirés du marché depuis août 2013.

Tenant compte de ces nouvelles données, la firme ayant avisé l'AFMPS est alors dans l’obligation de modifier le résumé des caractéristiques de son vaccin tétravalant ACWY.Dans l'attente de donnnées nouvelles sur les autres vaccins anti-méningocoques, et pour une raisosn de sécurité sanitaire, il conviendrait d'extrapoler les recommandations de l'AFMPS à tout vaccin contre les souches de  méningocoque. 

En rappel le RCP de l'une des spécialités vaccinales fait état d’une persistance des anticorps pendant au moins 3 ans dans la rubrique « Propriétés pharmacodynamiques ». Dans plusieurs pays, la rubrique « Posologie » reprend également la mention suivante: « Chez les adultes et les enfants de plus de 5 ans, l’immunité persiste pendant jusqu’à trois ans. Chez les enfants qui étaient âgés de moins de 5 ans au moment de la primo-vaccination, il convient d’envisager une vaccination de rappel après deux à trois ans s’ils demeurent à haut risque ».

En résumé, les données disponibles sur le vaccin anti-méningococique ACWY notifié à l'AFMPS suggèrent d’envisager une vaccination de rappel plus précoce chez les personnes qui demeurent à haut risque d’exposition aux sérogroupes A, W-135 et Y.

La grande ceinture méningitique en Afrique est une zone à haut risque tant pour les africains que pour les touristes et voyageurs internationaux. Elle s’étend sur l’Afrique subsaharienne du Sénégal à l’Ouest à l’Ethiopie à l’Est. Ces poussées épidémiques surviennent tous les 7 ou 14 ans sur un fond endémo-épidémique avec des cas sporadiques souvent près du seuil d’alerte pendant les saisons sèches. Au premier trimestre de 2013, 1554 cas suspects de méningites ont été enregistrés dans les formations sanitaires publiques au Burkina Faso. L'analyse bactériologique au Gram a confirmé 393 cas de méningites à méningoccoque sur 1197 prélèvements LCR. Le sérogroupe W135 prédomine avec 72% des cas positifs au latex. 

En somme, les recommandations des autorités sanitaires belges à propos du rappel du vaccin antiméningococique devront être prises en compte de part le monde , ce dans l'attente de nouvelles données spécifiques à tout vaccin anti-méningococique ACW135Y.

Dr Boureima KONATE

Pharmacien

Licence : CC BY 2.0

Copyright de l'image: Blake Patterson /flickr

La dernière fois mis à jour le 22.08.2014.

1 note(s) (5 ø)
1290 Consultations
La longitud máxima de un comentario es 1000 caracteres.
Le nombre maximum de caractères pour un pseudonyme est 30.
Veuillez remplir les champs suivants.
Please insert a valid comment!
Click here and become a medical blogger!
Dans le cadre de mon Mémoire de Master en Santé (Publique) Internationale de l'Université Senghor d'Alexandrie, je plus...
L’exploitation optimale de cette plante médicinale et alimentaire, qualifiée « d’Or vert », pourrait plus...
L'article est paru le 04 août 2016 dans la revue PLOS Pathogens, et avec comme premier auteur, Hien Domonbabele, un plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Langue:
Suivre DocCheck: