Soyez Maître de vos plantes: L'Eucalyptus

23.05.2014
Share article

L'eucalyptus est une plante sauvage en Australie, plantée dans presque toutes les contrées de la Terre. Matière première importante de la patte à papier, les eucalyptus sont connus avec les arborigènes australiens comme plante médicinales indiquées dans diverses pathologies humaines. Il existe aussi des espèces d'eucalyptus utilisées comme ornement , ou à visée biomasse.

Eucalyptus globulus, Famille des Myrtacées    

ETHNOPHARMACOLOGIE :

L’eucalyptus est l’une des plantes les mieux connues des aborigènes d’Australie. Ces chasseurs-cueilleurs luttaient contre la soif en mâchant les racines d’eucalyptus dopées d’eau, et les feuilles contre la fièvre et les affections respiratoires (toux, rhumes, bronchites) et urinaires. Pour ces vertus médicinales et ornementales, l’eucalyptus a été exporté en Europe et partout dans le monde avec les expéditions coloniales du XIX siècle. En Afrique de l’Ouest, l’eucalyptus est surtout utilisé dans le traitement traditionnel du paludisme.

BOTANIQUE 

L’eucalyptus est une plante originaire d’Australie, y couvrant près de 90% des forêts. Exporté dans le monde, l’eucalyptus a pu s’acclimater dans les zones tropicales, méditerranéennes, tempérées et glaciales. Il existe ainsi plus de 600 espèces d’Eucalyptus reparties sur la planète bleue. L’eucalyptus commun, encore appelé gommier bleu, a pour nom scientifique, Eucalyptus globulus. C’est un grand arbre mesurant 30 à 55m de hauteur, avide d’eau, sempervirente aux feuilles coriaces et très aromatiques (c'est à dire riche en huiles essentielles).

Les principales espèces d’eucalyptus sont : Eucalyptus sp (déconseillée en médecine, plutôt ornemental), Eucalyptus globulus (recommandée en phytothérapie), Eucalyptus smithu (beaucoup dopé en huiles essentielles), Eucalyptus camaldulensis, Eucalyptus citriodora….

L’avidité de l’eucalyptus pour l’eau est parfois mise à profit pour l’assèchement des marécages et stagnations d’eau aux abords des habitations, toute chose contribuant à repousser l’aire de nidation et de la profération des anophèles, vecteurs du paludisme. Il est aussi connu que l’eucalyptus excrète des substances répulsives contre les blattes dont les anophèles, toute chose utile dans la lutte vectorielle du malaria.

DROGUE  VEGETALE

On entend par drogue végétale, la ou les parties de la plante ou  la plante entière contenant les substances actives et  utilisées dans la préparation des phytomédicaments. Ici, la drogue végétale de l’eucalyptus est la feuille, fraiche ou sèche.

COMPOSITION CHIMIQUE DE LA DROGUE VEGETALE

La feuille d’eucalyptus contient en sus évidemment de la chlorophylle (bien que responsable de la couleur verte de la feuille, elle possède aussi des propriétés pharmacologiques), des molécules volatiles ou volatilisables appelées huiles essentielles. Les fractions chimiques des feuilles d’eucalyptus sont reparties comme suit :

PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES, USAGES TRADITIONNELS ET CONVENTIONNELS:

Les extraits des feuilles d’eucalyptus possèdent diverses propriétés pharmacologiques dont les applications thérapeutiques en médicine conventionnelle, ont été inspirées des usages traditionnels grâce à une collaboration étroite entre les dépositaires des pharmacopées traditionnelles et les chercheurs modernes. Quelques propriétés pharmacologiques :

USAGES ET INDICATIONS

TOXICOLOGIE VEGETALE

L’usage prolongé des extraits d’eucalyptus provoque des irritations gastriques et rénales.
 

FORMES GALENIQUES 

A partir des divers extraits (tisanes, teintures, poudres) des feuilles d’eucalyptus, certaines formes galéniques sont mises au point comme phytomédicaments ou médicaments traditionnels améliorés :

ETHNOPHARMACOLOGIE APPLIQUEE

A partir de la pharmacopée traditionnelle, des études pharmacologiques et cliniques confortent les indications traditionnelles des recettes médicinales à base d’eucalyptus, et mettent en évidence certaines molécules responsables de ces effets thérapeutiques.

Ainsi, les recherches ont prouvé :

Copyright de l'image: John Tann/flickr

La dernière fois mis à jour le 30.05.2014.

4 note(s) (4.75 ø)
2447 Consultations
Médecine, Pharmaceutique
La longitud máxima de un comentario es 1000 caracteres.
Le nombre maximum de caractères pour un pseudonyme est 30.
Veuillez remplir les champs suivants.
Please insert a valid comment!
Click here and become a medical blogger!
L'article est paru le 04 août 2016 dans la revue PLOS Pathogens, et avec comme premier auteur, Hien Domonbabele, un plus...
L'adoption de ce programme de gatuité des soins, vise à réduire la mortalité maternelle et infantile au Burkina plus...
La flambée urbaine de la fièvre jaune en Angola et en République Démocratique du Congo ( RDC) est grave et plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Langue:
Suivre DocCheck: