Sulfamides et angines iatrogéniques

11.11.2013
Share article

L'Oeil du Pharmacovigilant « L'occurrence d’une angine chez un patient sous sulfamides doit faire suspecter une leucopénie »

En officine, les angines sont un motif de consultation fréquente. Elles sont d'ailleurs l'objet d'une automédication basée quasi-systématiquement sur l'usage des antibiotiques dont la pénicilline V, l'amoxicilline, ou un macrolide (azithromycine) en cas d’allergies aux bêtalactamines.


Nonobstant que près de 50% des angines sont d'étiologie virale (adénovirus, virus influenza et para-influenza, myxovirus (EBV), CMV et VRS), 30 à 50% dues à streptocoque A bêta-hémolytique, quelques cas dues au Hæmophilus influenza, Mycoplasma pneumoniae, et plus rarement aux anaérobies, au staphylocoque dorée et au bacille diphtérique etc.; une leucopénie iatrogénique peut aussi être à l'origine d'angine (infection de l’ensemble l’oropharynx).

Il convient aussi bien pour le prescripteur que le dispensateur de toujours questionner le patient sur son historique médicamenteux afin de déceler l’étiologie de certaines symptomatologies inhérentes aux médicaments (iatrogénie).

L’hémato-toxicité des sulfamides (cotrimoxazole) conduit à une leucopénie se manifestant par une angine.

En de pareille circonstance, la prescription d’un antibiotique anti-streptococcique s’avère inutile et nuisible.

Dr KONATE Boureima
Pharmacien

Copyright de l'image : Evil Erin / flickr

Licence : CC BY

La dernière fois mis à jour le 04.12.2013.

8 note(s) (4.63 ø)
595 Consultations
Pharmaceutique
La longitud máxima de un comentario es 1000 caracteres.
Le nombre maximum de caractères pour un pseudonyme est 30.
Veuillez remplir les champs suivants.
Please insert a valid comment!
Click here and become a medical blogger!
Dans le cadre de mon Mémoire de Master en Santé (Publique) Internationale de l'Université Senghor d'Alexandrie, je plus...
L’exploitation optimale de cette plante médicinale et alimentaire, qualifiée « d’Or vert », pourrait plus...
L'article est paru le 04 août 2016 dans la revue PLOS Pathogens, et avec comme premier auteur, Hien Domonbabele, un plus...

Disclaimer

PR-blogs on DocCheck are sponsored blogs which are published on DocCheck by commercial providers additionally to regular userblogs. They may contain promotional statements. DocCheck is not responsible for this content.

Langue:
Suivre DocCheck: