Pénicilline : des dosages qui ont un air vintage

3. février 2012
Share article

Les enfants reçoivent fréquemment des antibiotiques, généralement de la pénicilline. Pour les chercheurs britanniques, il subsiste souvent un doute, soit sur le fait que le dosage est effectivement correct, soit qu’il permette le développement de résistances. Car les recommandations se basent souvent sur des données des années soixante.

La pénicilline est, depuis plus de 50 ans, l’antibiotique le plus souvent utilisé chez les enfants. Les enfants britanniques reçoivent chaque année six millions de prescriptions d’antibiotiques pour combattre les infections bactériennes, 4,5 millions d’entre elles sont des pénicillines orales. Selon des chercheurs du King’s College London et de l’University of London, il est incertain que les dosages soient suffisamment élevés. Car les recommandations de dosage du British National Formulatory for Children (BNFC) sont surtout basées sur les classes d’âge pour lesquelles l’évolution du poids sur les dernières décennies n’est globalement pas prise en compte.

Bébé = un huitième d’adulte ?

Ainsi, une recommandation d’utilisation de 2011 pour les suspensions d’Amoxil pour les enfants pesant moins de 40 kg est de 40 à 90 mg par kilogramme et par jour, quelle que soit l’indication. D’autres recommandations par exemple pour l’amoxicilline et la pénicilline V se basent sur des classes d’âge, auquel cas, pour quelques indications, des recommandations basées sur le poids existent en plus. Les dosages mis en place chez les enfants dépendent souvent de la dose chez l’adulte en utilisant le refrain : un grand enfant correspond à un demi-adulte, un petit enfant correspond la moitié d’un grand enfant et un bébé correspond la moitié d’un petit enfant.

Pour comprendre l’origine des recommandations de dosage actuelles, Paul Young et Mike Sharland examinèrent au nom du Children’s Antibiotic Prescribing Research Network (iCAP) la littérature en y incluant des archives historiques entre autres de la British Medical Association. Les recommandations de dosage en fonction des classes d’âge furent proposées pour la première fois dans les années 50 et se basèrent sur des études de dosage. Pour cela, le poids moyen des classes d’âge fut pris en considération. À partir de 1963, tous les antibiotiques devaient être dosés en fonction de la classe d’âge chez les enfants.
Mais la croissance et le poids ont fortement changé depuis la mise en place de ces recommandations. Tandis qu’en 1963 le poids moyen s’élevait par exemple à 18 kilogrammes pour un enfant de cinq ans et à 30 kg pour un enfant de dix ans, il est de nos jours de 21 et 37 kilogrammes respectivement. Les enfants ont aujourd’hui un poids plus élevé de près de 20 pour cent en moyenne, montra une étude menée en Angleterre en 2009. Par conséquent, on observe fréquemment des sous-dosages.

Sources d’erreurs dans la prise d’antibiotique : du dosage à l’observance

Tandis que pour les adultes, on entreprend régulièrement des adaptations des dosages de la pénicilline, le réexamen des recommandations pour les enfants est en suspens. En Allemagne aussi, quelques problèmes particuliers subsistent lors de la prescription et le dosage des antibiotiques oraux chez les enfants. Les normalisations ne sont pas comparables à celles des adultes. Non seulement beaucoup d’antibiotiques ne sont pas autorisés pour le traitement des enfants, mais les indications concernant les dosages, par exemple des pénicillines ou des céphalosporines, ne sont souvent indiquées qu’en dose quotidienne par milligramme de poids, ce qui laisse une marge trop importante.

Le dosage doit être adapté individuellement à la maladie et à son degré de sévérité, et les recommandations actuelles doivent être prises en considération. En général, on peut avoir deux à trois prises quotidiennes, ce qui peut induire une variation dans l’efficacité, puisque la concentration d’agent dans le tissu est ainsi différente. La fréquence de la prise influence en outre l’observance. Par ailleurs, des sources d’erreurs supplémentaires existent dans les cas où les parents doivent d’abord préparer l’antibiotique pour le rendre utilisable.

Pour empêcher le développement des résistances, les adaptations des dosages antibiotiques au poids et à des facteurs individuels concernant l’enfant ne sont toutefois pas les seules choses importantes : il existe aussi souvent des problèmes d’adaptation des doses chez les adultes, selon des chercheurs grecs. Il ressort de cette étude qu’il manque souvent les connaissances nécessaires en biologie moléculaire dans les cabinets médicaux, et qu’il existe aussi la possibilité que le patient prenne de lui-même la décision d’interrompre trop rapidement la thérapie.

6 note(s) (3.5 ø)
Non classé

Comments are exhausted yet.

2 commentaires:

Charles REUTELER
Charles REUTELER

Nous sommes conscients du probleme et nous calculons toujours en fct du poids lors de la validations des ordonnances

#2 |
  1
madame Michèle bayle belmas
madame Michèle bayle belmas

s’i n’y avait que ça8 mais pour l’enfant on doit donner en fonction du poids et les doses du vidal sont souvent trop basses selon la pathologie traitée ! par exemple pour une pneumopathie il faut 80 mg/kg et en minimum 3 prises par jour idéalement 4 ,alors que souvent elle est donnée en 2 prises ( bon pour une angine à strepto mais pas pour le reste!)

#1 |
  0
Langue:
Suivre DocCheck: