Migraine

28. juin 2016
Share article

La migraine est souvent associée à une sensibilité accrue à la lumière. Une équipe de recherche a récemment découvert que les lumières blanches, rouges et bleues augmentent la douleur, tandis que les patients peuvent plus facilement accepter la lumière verte. Des lunettes avec des filtres spéciaux pourraient donc soulager la douleur de la migraine.

La migraine est une maladie courante : environ 10 à 15 pour cent de la population est touchée, les femmes trois fois plus souvent que les hommes. Souvent, les maux de tête sévères sont associés à une sensibilité accrue à la lumière, aux bruits ou aux odeurs. « Plus de 80 pour cent des crises de migraine sont associées à une sensibilité accrue à la lumière, et elles sont aussi en même temps amplifiées par l’exposition à la lumière », a déclaré Rami Burstein, médecin spécialiste en médecine de la douleur et anesthésiologie au Beth Israel Deaconess Medical Center de Boston (USA). Ainsi, beaucoup de patients utilisent d’eux-mêmes des lunettes de soleil lorsqu’ils sont exposés à un éclairage normal ou se retirent dans des pièces sombres. « Il en résulte des problèmes importants dans de nombreuses situations : au travail, dans les relations sociales et dans les activités quotidiennes », dit Burstein.

Mais chaque type de lumière a son propre effet. Ainsi, une étude récente [Paywall] de Bradley J. Katz et son équipe à l’Université de l’Utah à Salt Lake City (Etats-Unis), montre que certaines longueurs d’onde de lumière peuvent avoir un effet négatif sur les migraines. 48 patients avec migraines chroniques ont pris part à cette étude. Il s’agissait aussi de patients qui souffraient de douleurs migraineuses durant plus de la moitié du mois. Ils ont dû porter pendant deux semaines des lunettes avec des verres couverts par un des deux filtres optiques de l’expérience. L’un d’eux filtrait la lumière bleue (longueurs d’onde dans la gamme de 480 nanomètres), l’autre la lumière orange-rouge (longueurs d’onde dans la gamme autour de 620 nanomètres).

Basé sur des études antérieures [Paywall], les chercheurs ont suspecté que la lumière bleue en particulier augmentait la douleur de la migraine. En fait, les sujets se sentaient beaucoup moins gênés par les migraines avec les deux filtres. « Nos résultats montrent que les verres avec un filtre optique qui filtre la lumière d’une longueur d’onde spécifique peut être un complément utile au traitement de la migraine chronique, » écrivent Katz et son équipe.

Toutes les couleurs intensifient la douleur de la migraine – sauf le vert

Une relation similaire a été récemment découverte [Paywall] par une équipe de recherche américano-israélienne dirigée par Rami Burstein : les lumières de différentes couleurs peuvent intensifier la douleur de la migraine, à l’exception du vert, qui atténue apparemment le mal de tête.

160628_RamiBurstein_

Rami Burstein © Beth Israel Deaconess Medical Center

L’équipe dirigée par Burstein a examiné pour la première fois de quelle manière les lumières de couleurs différentes affectent l’intensité des maux de tête lors d’une migraine aiguë. 69 patients migraineux ont participé à leur étude : lors d’une crise, ils devaient s’asseoir dans une pièce sombre et regarder l’une après l’autre une lumière blanche, bleue, verte, orange-jaune et rouge avec une intensité lumineuse qui augmentait. Les participants devaient à plusieurs reprises indiquer le niveau de leur douleur. De manière concomitante, les chercheurs ont enregistré l’activité électrique des cellules de la rétine et du cerveau en utilisant des électrodes : une petite électrode sur la cornée de l’œil (électrorétinogramme, ERG) et des électrodes sur le cuir chevelu (électroencéphalogramme, EEG).

Presque toutes les couleurs de la lumière ont ainsi conduit à une augmentation de la douleur de la migraine : avec les lumières blanches, bleues, rouges et jaunes-oranges, l’intensité de la douleur a augmenté de 15 à 19 pour cent. Seule la couleur verte était différente : la douleur n’a augmenté que de 5% avec une intensité lumineuse moyenne. Avec une lumière verte de faible intensité, les sujets ont même rapporté une diminution de la douleur d’une moyenne de 15 pour cent. Cet effet est également reflété dans les données physiologiques : l’activité électrique des cellules dans l’œil et le cerveau a beaucoup moins augmenté avec la lumière verte qu’avec toutes les autres couleurs de lumière.

La photosensibilité pourrait se produire dans l’œil

Dans une autre expérience, Burstein et son équipe ont enregistré l’activité des neurones dans le thalamus de rats. Dans cette région du cerveau, les cellules nerveuses qui transmettent les signaux de la rétine rencontrent les neurones qui jouent un rôle dans la douleur. « Cette interconnexion peut expliquer pourquoi la lumière peut augmenter la douleur lors d’une migraine et pourquoi les maux de tête peuvent conduire à des problèmes de vision », dit Burstein. Les chercheurs ont observé que les neurones du thalamus sont les plus activés par la lumière bleue et le moins par la lumière verte, l’activation par la lumière blanche étant dans la moyenne.

« Dans l’ensemble, les résultats suggèrent que la sensibilité à la lumière dans la migraine pourrait survenir dans la rétine et serait modulée dans les cellules nerveuses du thalamus », écrivent Burstein et son équipe. D’autres résultats récents [Paywall] montrent que les cellules ganglionnaires photosensibles dans la rétine pourraient jouer un rôle important dans le développement de la sensibilité accrue à la lumière.

Voir la vie en vert

À l’avenir, la lumière verte de faible intensité pourrait être utilisée à des fins thérapeutiques : elle pourrait aider lors d’une crise de migraine à réduire la sensibilité à la lumière et peut-être aussi l’intensité des maux de tête. Ainsi des lunettes de soleil ou des verres spéciaux qui ne laissent passer que la lumière verte pourraient être utilisés. Un effet similaire pourrait être obtenu dans un environnement avec une lumière verte tamisée.

Actuellement, Burstein et son équipe travaillent déjà à développer des lampes peu chères qui émettent une lumière verte pure de faible intensité ainsi que des lunettes abordables qui filtrent toutes les longueurs d’onde sauf le vert. « Jusqu’à présent, de telles lampes et de tels filtres sont encore trop coûteux », dit Burstein.

Mais ces résultats devront être réexaminés dans des études futures selon les chercheurs. Il faudra aussi analyser comment le vert agit sur différents types de migraine, notamment avec et sans aura, et quels sont les effets de la lumière verte sur la santé.

8 note(s) (4.88 ø)

Comments are exhausted yet.



Langue:
Suivre DocCheck: