Macho au 9ième mois

20. novembre 2007
Share article

Les gynécologues ne sont pas les seuls à savoir que les femmes prennent des rondeurs pendant leur grossesse. Ce que l'on sait moins, c'est que les hommes ressentent aussi des symptômes de grossesse. C'est ce qu'on appelle le "syndrome de la couvade", phénomène qui peut même toucher les plus virils ....

Bon nombre de symptômes peuvent rendre le quotidien des femmes enceintes encore plus difficile : moindre ou plus grand appétit pour certains aliments, mal de ventre, nausées, constipation, mal de tête, mal de dos, dépression, etc… Prise de poids, ventre qui s'arrondit et gonflement de la poitrine sont les symptômes visibles de la grossesse.

Les suites de couches de l'homme – peut-être les gènes

Mais que dire lorsque le partenaire souffre des mêmes symptômes, prend du poids et voit même son ventre gonfler ? Qu'il est un peu "enceinte" ?… Ce phénomène n'est pas aussi rare qu'on le pense car la plupart des papas développent apparemment des symptômes de grossesse. Le syndrome masculin de grossesse décrit par les psychiatres comme "syndrome de couvade" (du français couver) a été observé pendant longtemps chez les hommes uniquement. L'année dernière, Toni E. Ziegler et ses collaborateurs du Wisconsin National Primate Center et du département de psychologie de l'université Wisconsin-Madison aux USA ont découvert que les ouistitis mâles allant devenir père prenaient eux aussi du poids. Le journal "Biology Letters" de la Royal Society a publié les résultats. Les scientifiques supposaient que les mâles faisaient des réserves en prévision des temps difficiles après la naissance. En effet, chez cette espèce, les pères sont au moins aussi impliquées que les mères dans les soins donnés aux petits. Selon les scientifiques de cette étude, les symptômes chez l'homme pourraient avoir des causes évolutives.

Des symptômes allant jusqu'à la grossesse nerveuse

Le syndrome de couvade n'est ni rare ni nouveau et a même un long passé ethnologique. Chez les peuples primitifs notamment, les hommes expriment des symptômes et des sentiments à travers différents rituels durant la grossesse de leur partenaire. Encore au début du siècle dernier, des rituels de couvade existaient dans l'espace méditerranéen : les hommes mimaient la période avant et pendant l'accouchement, les suites de couches et portaient même des habits de femmes. Quoique l'on ne puisse pas associer ce rituel à une maladie, certains hommes "enceintes" ont aujourd'hui besoin d'une aide médicale. Une étude britannique de l'université St George de Londres l'a démontré. 282 futurs pères entre 19 et 55 ans ont été observés à chaque stade de la grossesse et comparés à un groupe de contrôle. La plupart des hommes ont manifesté des symptômes comme des sautes d'humeur et des nausées matinales. Des grossesses nerveuses avec ventre gonflé ont même été constatées. Des maux de ventre étaient les symptômes les plus courants. Mis à part le ventre qui s'élargit encore après la naissance, les symptômes de grossesse s'aggravèrent pendant la grossesse et atteignirent leur apogée au 3ième trimestre pour s'estomper lentement après la naissance.

Sentiments et hormones rendent les hommes " enceintes "

"Ces symptômes ne sont pas simulés", a indiqué l'auteur de l'étude Arthur Brennan. "Les hommes ne savent souvent pas ce qui leur arrive et subissent involontairement les symptômes." Même si, dans l'étude, 11 hommes ont dû suivre un traitement médical, le syndrome de couvade est la plupart du temps bénin et n'est pas assimilé à une maladie. Les signes apparents de grossesse témoignent de peurs inconscientes et de sentiments agressifs. Les personnes concernées ne sont souvent pas conscientes des sentiments de rivalité et des peurs de perte qu'elles éprouvent dans cette étape de la vie et cherchent une soupape. Elles n'ont également pas conscience qu'elles s'identifient fortement avec leur partenaire. Si on interprète le syndrome de manière positive, les symptômes seraient une manifestation de sympathie. Mais si la jalousie – jalousie de ne pas pouvoir enfanter – intervient, l'interprétation devient plus négative. On parle alors de manifestation narcissique dûe à une incapacité vécue.
En dehors du psychisme, des changements physiques ont pu être également constatés. Une étude menée à Brême sur 150 couples de futurs parents a démontré que les hommes prennent en moyenne 4 kilos pendant la grossesse et manifestent des symptômes corporels. En l'an 2000 déjà, une étude de l'université Memorial de Neufundland avait mis en évidence le rôle des changements hormonaux chez les futurs papas. Les prises de sang effectuées sur les futures mères et les futurs pères avant et après l'accouchement montraient des résultats en cortisol, prolactine et testostérone différents chez les pères. La cause pourrait provenir des phéromones des femmes auxquelles les partenaires sont sensibles – qu'ils soient le géniteur ou le père de cœur du futur bébé.

0 note(s) (0 ø)
Non classé

Comments are exhausted yet.



Langue:
Suivre DocCheck: