Percer, sentir, palper les seins

15. mars 2008
Share article

Un diagnostic précoce chez le dentiste ? Un dépistage du cancer du sein chez le coiffeur ? De nouvelles possibilités biotechnologiques ouvrent des voies inhabituelles pour identifier des marqueurs tumoraux. La salive pourrait avant tout jouer un rôle important à l'avenir - et rendre possible le dépistage précoce pour tous.

Dépistage du cancer du sein par la salive

La salive en tant que liquide biologique servant au diagnostic est apparemment en vogue. Les tests salivaires nous donnent aujourd’hui déjà des informations sur le système endocrinien ou servent de baromètre des caries. On parle aussi à tord de test salivaire pour les tests ADN alors qu’il s’agit plutôt d’un prélèvement de la muqueuse buccale. Depuis plusieurs années, la recherche cherche à savoir si la salive se prêterait par exemple à un dépistage rapide, simple et avant tout précoce du cancer. Des études concernant le dépistage précoce du cancer de la bouche, gorge, tête, etc ont déjà été publiées. Des dentistes et biochimistes de l’université du Texas ont présenté récemment, dans le magazine Cancer Investigation, leur étude sur le dépistage du cancer du sein par la salive.

Le test détecte les marqueurs tumoraux dans la salive

Les chercheurs autour du Professeur Charles Streckfus ont découvert que l’on peut détecter une modification des protéines dans les sécrétions de la glande salivaire à un stade précoce du cancer du sein. Dans l’étude, ils analysèrent 30 prélèvements de salive. Ils trouvèrent 49 protéines qui se différenciaient selon que la salive provenait d’une personne saine ou d’une personne avec une tumeur du sein bénigne ou cancéreuse. Selon Streckfus, les résultats indiquent qu’un test de dépistage du cancer serait possible à l’aide de certains marqueurs tumoraux dans la salive. Ses collègues et lui sont sûrs que l’utilisation de marqueurs biologiques oraux convient au diagnostic des autres types de cancer comme le cancer de l’ovaire ou du col de l’utérus. Ils considèrent le test salivaire comme une autre méthode outre la mammographie, l’échographie ou la biopsie.

Qui fait le test ? Le dentiste ou le médecin de famille ?

Les prélèvements de salive ont été testés avec la technologie "lab-on-a-chip" de McDevitt pour identifier des marqueurs de protéines spéciaux. Le scientifique dentaire Streckfus pense que le but est maintenant d’améliorer cette plateforme pour que les dentistes et les médecins de famille puissent établir plus facilement et de manière plus effective un diagnostic à leur cabinet. Les chercheurs souhaiteraient que l’appareil de diagnostic soit réduit à la taille d’un téléphone portable. Il a apparemment encore aujourd’hui la taille d’un frigo. Alors que les collègues américains préparent les tests cliniques, les experts anglais débattent encore, selon la BBC, sur le fait de savoir par qui ce test devrait être logiquement fait. Le dentiste ou le généraliste ? Le Professeur Damien Walmsley, conseiller scientifique à la British Dental Association, n’exclut pas que l’on puisse un jour faire des tests de dépistage pour différentes maladies chez le dentiste, cancer du sein inclus. Mais "la tendance actuelle est que le test serait fait dans des centres spécialisés ou par le médecin généraliste". Mais le directeur de recherche et dentiste Streckfus se demande pourquoi le test ne serait pas fait par le dentiste. Steckfus argumente en disant que les femmes et les enfants notamment vont plus souvent chez le dentiste que chez le médecin de famille. Ce jugement est plutôt un point de vue américain de la chose.

Détecter le cancer du sein grâce aux cheveux

Des chercheurs australiens annoncèrent en même temps qu’ils avaient trouvé un moyen de pouvoir dépister le cancer du sein à un stade précoce de la maladie à l’aide de cheveux. On sait depuis longtemps qu’il y a une corrélation entre la structure du cheveu et le cancer du sein. Mais on dispose seulement maintenant d’une méthode de radiographie spéciale permettant de faire des tests pertinents. Les discussions de savoir si le diagnostic du cancer du sein se fera chez le coiffeur ou non ne devraient pas avoir lieu en raison des rayons X indispensables.

0 note(s) (0 ø)
Non classé

Comments are exhausted yet.

Langue:
Suivre DocCheck: