Fumer rend idiot

14. août 2008
Share article

Les fumeurs qui ne peuvent pas s'empêcher de fumer malgré les risques connus pour la santé sont-ils sourds ou idiots ? En réalité, c'est plutôt le raisonnement inverse qui semble se vérifier : à long terme, fumer endommage l'ouïe et le cerveau. Le déclin intellectuel peut encore être stoppé à temps si le fumeur adulte gagne le combat contre son vice avant la quarantaine.

Depuis des années, chaque paquet de cigarette annonce sans bruit mais sans équivoque que "fumer tue". Chacun est conscient du risque accru de cancer, de maladies pulmonaires, cardiaques et circulatoires qu’engendre la cigarette. Cela n’aide pourtant pas forcément le fumeur dépendant de la nicotine à arrêter de fumer et à prendre soin de sa santé. La scientifique Séverine Sabia de l’institut de recherche INSERM à Villejuif avertit que le fumeur peut montrer des signes de vieillissement mental s’il ne renonce pas au tabac avant un âge moyen.

La logique est la plus atteinte

La chercheuse présenta récemment les résultats d’une étude de cohorte prospective publiés dans le journal professionnel Archives of Internal Medicine. Cette étude repose sur les données de l’étude Whitehall II avec plus de 10 000 fonctionnaires du district de Londres. Les participants âgés de 35 à 55 ans furent interrogés sur leurs habitudes de consommation dans une première phase de l’étude (de 1985 à 1988). Des années plus tard, ils furent de nouveau questionnés dans la 5ième phase de l’étude (de 1997 à 1999) et subirent des tests cognitifs complémentaires : les résultats montrèrent une nette perte des capacités intellectuelles chez les fumeurs : la mémoire, la logique et la recherche des mots seraient avant tout troublées. Les ex fumeurs qui avaient arrêté de fumer déjà durant la phase 1 de l’étude présentèrent de bien meilleurs résultats que les participants qui continuèrent. La différence de capacités intellectuelles fut encore plus notoire dans une 7ième phase de l’étude (de 2002 à 2004).
Les résultats des tests montrent que les visites de contrôle qui suivirent furent effectuées sur plus de non-fumeurs que de fumeurs. Deux explications sont envisagées : beaucoup de fumeurs ne voulaient pas se laisser examiner de nouveau ou bien le risque de mortalité est plus élevé chez les fumeurs. Mais les résultats montrent aussi que la désaccoutumance à l’âge moyen vaut le coup, affirme Sabia. Des facteurs socio-économiques et le comportement des candidats vis-à-vis de leur santé influencèrent certes les résultats mais, même après prise en compte de ces facteurs, les résultats étaient les plus mauvais chez les fumeurs. À cause de la perte de participants fumeurs pendant le déroulement de l’étude, la scientifique redoute même que la cigarette ait de plus grandes conséquences que ce que les résultats de l’étude pourraient prouver.

Sourd des deux oreilles

Les phrases d’avertissement visibles sur chaque paquet de cigarette dissimulent d’autres faits puisque les fumeurs laisseraient prématurément partir en fumée leurs capacités, non seulement intellectuelles, mais aussi auditives. C’est ce que démontre une étude de Erik Fransen de l’université d’Anvers. Plus de 4 000 femmes et hommes de 53 à 67 ans ont participé à un test auditif et répondu à des questions sur leur style de vie et leurs conditions de travail. Ainsi, la perte significative d’audition des hautes fréquences n’était pas seulement liée à l’exposition au bruit. Fumer augmenterait aussi le risque d’une perte de l’audition. La relation entre la consommation de nicotine et la perte auditive était ici proportionnelle à la dose, même si les maladies cardiovasculaires ont bien été prises en compte. Un indice de masse corporelle (IMC) élevé avait également un effet négatif sur l’audition alors qu’une consommation d’alcool modérée présentait un effet inverse, expliquait-on dans la version en ligne de l’étude dans le Journal of the Association for Research in Otolaryngology.
Les nouveaux résultats sur les effets de la cigarette à long terme ne semblent pourtant pas surprendre. Des troubles de la circulation sanguine en raison d’une constriction des vaisseaux et l’artériosclérose peuvent aussi endommager chaque organe et le laisser vieillir prématurément. Mais d’après les résultats actuels, certains fumeurs ont quoi qu’il en soit l’espoir de ne pas comprendre certains effets de la cigarette sur leur santé, ceci au double sens du terme…

0 note(s) (0 ø)
Non classé

Comments are exhausted yet.



Langue:
Suivre DocCheck: