Le mal de mer : une blague de la médecine

30. juin 2010
Share article

Les marins le connaissent depuis une éternité : le mal de mer. Les cinéastes y sont aujourd’hui confrontés avec le 3D. Les médicaments courants permettant de lutter contre le mal de mer soulagent mais ne sont pas sans effet secondaire. Selon un professeur de Vienne, il existe un remède simple : l’acide ascorbique.

La nouvelle technique a fait son entrée dans les cinémas de manière frénétique. Des films qui transportent les spectateurs dans le ciel ou au fond de la mer avec un réalisme encore jamais atteint. Le réalisme des films 3D comme par exemple « Avatar » est tel que certains spectateurs sont obligés de quitter la salle de cinéma avant la fin du film avec des crampes d’estomac, des sueurs froides et un visage livide.

Les porcs n’ont pas le mal de mer

Dans le cas du mal de mer, les maux ne sont rien d’autre qu’un « vertige dû au mouvement » et vont d’un léger malaise au vidage d’estomac complet. Le sens de la vue joue là un rôle important mais n’est pas le seul. Ainsi, les aveugles ont aussi le mal de mer mais pas les sourds-muets ayant une déficience de l’organe d’équilibre. Les femmes sont plus sensibles que les hommes. Les rats et les souris, même les poissons (quand on tourne l’aquarium) souffrent du trouble des sens mais pas les porcs. Pourquoi ? Jarisch est persuadé qu’il existe là un lien avec le métabolisme de l’histamine.

En tant qu’omnivores, les porcs produisent de grandes quantités d’histaminase avec laquelle il leur est aussi plus facile d’ingérer par exemple de la viande pourrie avec de fortes concentrations d’histamine. Les études et les expérimentations animales indiquent clairement que l’histamine excédentaire conduit aux symptômes du mal de mer. Si on bloque la conversion de l’acide aminé histidine en histamine chez des rats, ils ne montrent aucun symptôme. C’est la même chose chez les animaux dont le récepteur de l’histamine a été inactivé.

Des informations contradictoires entre l’œil et l’oreille interne

Le spectateur est averti par ses yeux derrière les lunettes qu’il vole à travers la pièce alors que son corps l’informe par proprioception et des canaux semi-circulaires qu’il est assis confortablement dans le siège de la salle de cinéma. Cela joue des tours au contrôle central. C’est exactement le contraire de ce qui se passe pour les touristes mais aussi de nombreux loups de mer quand le bateau s’éloigne du port. Si l’œil s’accroche aux contours apparemment calmes du bateau, les capteurs de leur corps les informent eux en permanence des mouvements irréguliers du bateau. La plupart d’entre nous ont alors le mal de mer. Le terme pour décrire ce phénomène dans le jargon professionnel est la cinétose.

Bretzel salé, coca-cola chaud, acupressure ou gingembre, voire même des lunettes spéciales avec des barres horizontales pourraient soulager les hauts-le-coeur. Des personnes sensibles racontent avoir même eu le souhait de mourir. On raconte qu’il y aurait même eu des passagers qu’on aurait attaché pour les empêcher de sauter par dessus bord. Un médecin venant d’Autriche, un pays pourtant éloigné de la mer, dit avoir trouvé une simple cure pour lutter contre le mal. Il suffirait de prendre de l’acide ascorbique – vitamine C pour faire partir les maux. Pour réaliser le premier test de sa thèse, Reinhart Jarisch, Directeur du centre d’allergies de Wien-Floridsdorf, utilisa le bassin à vagues de la base marine de Neustadt. 50 hommes et 20 femmes mirent à l’épreuve leur résistance à la mer dans un radeau de sauvetage en caoutchouc en haute mer. 23 candidats durent effectivement quitter le radeau avant la fin des 20 minutes de tourmente. Le taux d’histamine augmenta sérieusement dans le sang des personnes ayant le mal de mer. C’est la raison pour laquelle on s’étonne peu que la plupart des médicaments courants contre les nausées sur un bateau concernent des antihistaminiques. La cinnarizine et le diménhydrinate ont fait là leur preuve. L’hyoscine est un antagoniste des récepteurs de l’acétylcholine, des stations d’amarrage pour les neurotransmetteurs dans le cerveau. Les 2 groupes de principes actifs ont cependant des effets secondaires : notamment la fatigue et des troubles de la vue.

Baisse de l’histamine par la vitamine C ?

La formule de Reinhart Jarisch serait presque sans effet secondaire. La vitamine C est inoffensive, même à forte dose. Les experts pensent qu’elle pourrait participer directement ou indirectement à la dégradation de l’histamine. Jarisch affirme qu’elle soulage non seulement les envies de vomir mais aide également en cas de mastocytose. Là aussi le corps contient plus d’histamine qu’il n’en a besoin.

Concernant l’effet de la vitamine C, il existe une quantité de rapports mais pas encore de preuve solide provenant d’une étude. Le test à Neustadt n’a également apporté aucun changement. Seulement chez les femmes et les participants de moins de 28 ans, l’effet de la prise de vitamine C était bien meilleur que celui d’un placebo. Rapportée à tous les participants, la vitamine C aida seulement de manière tendancielle contre les nausées.

L’institut médical de la navigation de la marine réfléchit cependant à mener une étude de longue durée avec la vitamine C. Les loups de mer et les médecins conseillaient jusqu’à présent d’éviter tout ce qui libère beaucoup d’histamine : le vin rouge, les fromages à pâte dure, le salami ou le chocolat. Celui qui peut se le permettre a encore à sa disposition une autre option pour faire baisser son taux d’histamine : l’histamine est dégradée plus rapidement pendant le sommeil. Mais cette option ne devrait pas être d’une grande aide pour lutter contre trop de réalité sur l’écran des cinémas 3D.

24 note(s) (4.25 ø)
Non classé

Comments are exhausted yet.

6 commentaires:

Dr Khadidja Abbou
Dr Khadidja Abbou

c est bon a savoir je vais tester tuot cela sur mes patients la poso ,?

#6 |
  0
Madame Claire Thiry
Madame Claire Thiry

Je souffre du mal des transports et effectivement lorsque cela me prend le seul moyen simple et efficcace est de fermer les yeux … ainsi plus d’information visuelle!
Heureusement cela ne me prend jamais lorsque je conduis.
Je vais cependant tester la vit C, 500 mg le matin et je verrai si cela change qqch à ce problème.

#5 |
  2
Iwan WILLEM
Iwan WILLEM

un médecin de marine conseillait de manger de l’ananas frais. C’est sans effet sur les nausées, mais c’est le seul aliment qui a le même goût au retour qu’à l’aller

#4 |
  0
Médecin

on fait d’une pierre deux coups: eviter le mal de mer et le scorbut

#3 |
  0
Docteur Ahmed Fekih
Docteur Ahmed Fekih

Il faut d’autres études plus poussées avec un nombre suffisant de patients pour conclure.

#2 |
  2

vit c c genial et pas cher mais a quelle poso et
combien de temps avant la levee de l ancre

#1 |
  0


Langue:
Suivre DocCheck: