Dolby surround dans l’utérus

30. juin 2010
Share article

La musique est bonne pour le moral et le cerveau. Et également pour le bébé ? À une époque où avoir des enfants se fait de plus en plus à un âge où l’homme s’intéressait par le passé à l’ésotérisme, on ne s’étonne pas de l’engouement croissant pour les systèmes permettant au fœtus d’écouter de la musique.

Que vous y croyiez ou non, quand vous importunez volontairement un fœtus vieux de 8 à 16 semaines avec des impulsions sonores, il montre des réactions mesurables. On le sait depuis presque 20 ans. Ce sont des scientifiques d’Irlande du Nord qui l’ont établi. Pour leur étude, ils ont fait écouter des sons à 400 fœtus pendant qu’ils les observaient (Shahidullah S., International Journal of Prenatal and Perinatal Studies 4(3/4):235ff).

La musique prénatale met la mère et l’enfant en phase

L’observation est d’autant plus judicieuse que la structure de l’oreille à ce moment donné – comme beaucoup d’autres choses concernant le fœtus – ne peut pas être vraiment définie. Mais que ce soit après 16 semaines ou un peu plus tard : le fait est que le fœtus peut entendre. Ce qu’il préfère manifestement : la musique classique et les airs populaires. Beaucoup d’études furent par exemple réalisées avec la berceuse de Johannes Brahms (« Bonsoir, bonne nuit »). En 1975, il fut déjà prouvé que les prématurés à qui on a fait écouter cette musique 6 fois par jour reprennent plus vite du poids que les enfants à qui on a seulement parlé avec la même intensité. Un peu plus récentes sont les analyses concernant l’influence de l’exposition musicale prénatale dans le cadre de groupes mère-enfant sur l’interaction ultérieure entre les mères et leurs enfants. La scientifique finlandaise Kaarina Marjanen s’est penchée sur le sujet dans une dissertation publiée l’année dernière sur le sujet. Son message est que la vie musicale prénatale commune à la mère et l’enfant aurait décidément une influence positive sur la relation mère-enfant dans les premiers 18 mois de la vie. Cela a été déterminé entre autres par le fait que les mères agissant avec la musique pendant leur grossesse s’accommodent mieux de l’allaitement, que les bébés éduqués à cet art dorment mieux et que d’autres paramètres émotionnels du côté de la mère se déroulèrent mieux.

Dolby Surround dans l’utérus

Les groupes mère-enfant avec des prétentions éducatives ne sont toutefois pas du goût de toutes les femmes. Ceci ne veut pas dire que les mères pour lesquelles ces séances prénatales sont une atrocité doivent renoncer aux effets bienfaisants de la musique. Le bébé peut tout simplement écouter la musique provenant d’une chaîne hi-fi mais ce n’est plus vraiment très moderne en ces temps subtiles. L’entreprise Nuvo Group de Columbia aux États-Unis nous donne un exemple original. Elle commercialise depuis peu un système auditif pour les femmes enceintes appelé RITMO qui a été adapté à la modernité des gadgets actuels dans son design et sa fonctionnalité. Il s’agit d’une ceinture abdominale avec un velcro qui est visuellement plutôt bien réussie puisqu’elle peut être portée en été en complément d’un corsage ou d’un débardeur sur le ventre arrondi. La ceinture possède une poche et une connexion à l’iPod. Mais le clou, ce sont les 4 haut-parleurs intégrés qui permettent à bébé d’écouter la même musique que maman : à gauche en haut et en bas, à droite en haut et en bas. Ils. Une sorte de Dolby Surround pour le fœtus. Pour ne pas surmener le petit, un contrôleur surveille le réglage du volume et corrige les volumes différents d’enregistrement.

L’enfant grandit. La ceinture aussi.

Ce qui est bien dans la solution du Nuvo Group, c’est qu’elle est non ésotérique. Un produit concurrent comme le système BabyPlus Prenatal Education n’est pas moins chic. Son nom se rapporte toutefois à une approche pseudo pédagogique qui est pénétrante, comme c’est le cas pour beaucoup de produits bébés. Chez Nuvo Group, c’est plus relax : la mère peut aussi porter la ceinture après l’accouchement et sans gros ventre, par exemple comme un « porte-iPod » pratique pour écouter de la musique en faisant du jogging ou du yoga. Selon les données de l’entreprise, des utilisations pour les bébés et les jeunes enfants sont en préparation. En résumé : l’affaire peut en valoir le coup si on ne planifie pas d’avoir 10 enfants. D’un autre côté : la chaîne hi-fi fait finalement aussi l’affaire…

0 note(s) (0 ø)
Non classé

Comments are exhausted yet.

Langue:
Suivre DocCheck: