Emprisonnement dans le parc à bébé

2. novembre 2010
Share article

Certains considèrent qu’elle peut être la clé pouvant permettre de stopper le vieillissement; d’autres qu’elle est un cas rare d’un trouble de croissance. Malgré ses 17 ans, une petite fille américaine est encore un bébé. Aucun spécialiste en génétique n’a pu jusqu’à présent percer le secret de sa jeunesse.

Personne n’a jamais vu de chose semblable. Il est possible que Brooke Greenberg soit le seul cas de jeunesse éternelle parmi les 8 milliards d’humains. Pour de nombreux chercheurs, cette américaine de 17 ans incarne le projet de recherche « processus de vieillissement ». Le journal « Süddeutsche Zeitung » cite son médecin Richard Walker de l’université de Floride du Sud avec ces mots : « Sans vouloir faire sensation, c’est une occasion unique de savoir pourquoi nous sommes mortels ». Les experts ne sont toutefois pas encore parvenus à savoir pourquoi le corps de Brooke Greenberg refuse de grandir.

17 ans, 7,5 kg

Brooke mesure 76 centimètres, ne pèse guère plus de 7,5 kg et a l’apparence physique et le comportement d’un enfant d’un an et demi. Ces 10 dernières années, la petite fille a pris 1,5 kg et a grandit de 7 cm. Déjà dans le ventre de sa mère, le fœtus refusait de grandir de manière continue. Des périodes de croissance normale succédaient à des périodes de retard manifeste. La grossesse s’acheva dans la 36ième semaine avec une naissance prématurée et Brooke naquit avec un poids de naissance de 1,85 kg. À la naissance, la malformation la plus notoire était une luxation antérieure de la hanche.

Brooke utilise encore aujourd’hui un fauteuil roulant et doit être nourrie par sonde gastrique. L’œsophage et les voies respiratoires se sont développés de manière différente et les muscles qui veillent au transport de la nourriture de la bouche vers l’estomac via la gorge travaillent de manière non coordonnée. Des troubles de la coordination semblables empêchèrent aussi la petite fille de s’asseoir dans une chaise sans aide extérieure jusqu’à ce qu’elle ait 6 ans

Tumeur du cerveau et ulcères d’estomac

Le corps n’est malheureusement pas le seul touché : le développement intellectuel se fait à un rythme extrêmement ralenti. La petite fille reconnait certes son image dans le miroir et son entourage proche et réagit à des ordres simples comme par exemple de prendre quelque chose. Elle a cependant le comportement typique d’un tout-petit qui ne sait pas encore parler.

Quelles chances a Brooke de vieillir et de grandir encore ? Celui qui regarde son dossier est surpris de voir que l’adolescente retardée vit toujours. Greenberg a entretemps souffert de 7 ulcères d’estomac, d’un AVC et d’une tumeur avec rémission spontanée. Les médecins découvrirent il y a environ 12 ans une tumeur de plusieurs centimètres dans son cerveau. À la surprise de tous les observateurs, la tumeur disparut d’elle-même peu de temps après.

Un défaut génétique inexpliqué

Malgré une recherche intensive, les spécialistes expérimentés en génétique humaine n’ont jusqu’à présent pas vraiment trouvé de défaut génétique particulier dans le génotype. Beaucoup d’experts pensent que l’activité de la télomérase serait une clé expliquant les processus de vieillissement. Elle est on ne peut plus active dans les cellules cancéreuses et veille ainsi à l’immortalité de la cellule. Dans le cas de Brooke Greenberg, on ne put constater aucune activité de la télomérase, du moins dans les fibroblastes de la peau examinés. Au contraire : la longueur moyenne des télomères aux chromosomes est plus courte que celle de jeunes adultes du même âge (selon la date de naissance). Rien à signaler également du côté des hormones responsables du développement et de la croissance. Un traitement à la somatotropine ne changeait rien au trouble du développement. Le couple Greenberg a encore d’autres enfants : une fille plus jeune et 2 autres plus vieilles qui sont en bonne santé et grandissent normalement. 


Le syndrome de Werner et de Hutchinson-Gilford sont différentes manifestations de la progéria. Contrairement au cas Brooke Greenberg, le corps vieillit là précocement et très vite. Un défaut dans les régions génétiques responsables ? Aucun signe.

Un gène maître pour le développement coordonné des organes

Les experts sont aujourd’hui plutôt sûrs que le vieillissement lent ou rapide n’est pas lié à la défaillance d’un gène car seulement certaines parties de leur corps vieillissent très lentement. La plupart des dents de lait sont ainsi encore intactes. Elles correspondent à un âge d’environ 8 ans, leurs os ont un âge biologique d’environ 10 ans. Leur œsophage est au contraire anormalement petit.

Comme les pistes sont jusqu’à présent restées vaines, les spéculations apparaissent. Richard Walker publia certaines d’entre elles, les plus illuminées, dans un article dans « Mechanisms of Ageing and Development » il y a environ 1 an et demi. Il croit en une défaillance dans un « gène maître » responsable d’une croissance coordonnée des organes dans le corps. Ce gène veillerait à ce que, pour chaque phase de développement de l’homme, la collaboration entre les organes avec des vitesses de croissance différentes fonctionne. Le problème : Brooke Greenberg est le premier et jusqu’à présent le seul cas d’apparition d’un tel syndrome que l’on peut trouver dans les livres. Il est possible qu’il y ait au Brésil une deuxième personne qui aurait arrêté de vieillir. Des détails à ce sujet n’ont cependant pas été jusqu’à présent publiés dans les journaux spécialisés.

Celui qui regarde des photos de Brooke Greenberg à 5, 10, 11 et 15 ans a du mal à les mettre dans le bon ordre. Y-a-t-il dans cette famille la clé de la jeunesse éternelle ? Le prix à payer est lourd pour la mère de Brooke Greenberg qui élève un tout-petit depuis 17 ans.

5 note(s) (4.6 ø)
Non classé
, ,

Comments are exhausted yet.

1 commentaire:

Pascale BELLOC
Pascale BELLOC

incroyable …. intéressant….

#1 |
  0
Langue:
Suivre DocCheck: